Sorcière ou Inquisiteur ? Péché ou Vertu ? Choisissez votre camp et rejoignez Post-Tenebras RPG.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merridian
Grand Sorcier de Londres
avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Age du Personnage:
Race:
Royaume:

MessageSujet: Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]   Ven 24 Aoû - 22:25

Merridian poussa un profond soupir. S'il avait horreur d'une chose, c'était de perdre son temps. Et là, présentement, il avait perdu beaucoup de temps. Quand il remettrait la main sur le rebouteux... Son corps frissonna quand la haine enflamma son coeur. Oh, par tous les démons de tous les enfers inimaginables, le rebouteux allait souffrir. Le soleil tapant sur sa tête, il rabattit son capuchon pour se protéger de la lumière. Il n'avait jamais aimé la chaleur. Et il détestait l'Espagne.

Il avait fait le voyage en prêtant attention aux rumeurs que le rebouteux lui avait sifflé à l'oreille. Comme quoi un puissant sorcier arpentait les rues de Valence. Un sorcier dans la ville d'un Ordre. Un sorcier qui vivait au nez et à la barbe d'un inquisiteur. L'idée l'avait séduit. Merridian avait peut-être monté sa Confrérie, mais il n'avait pas assez de monde. Il avait donc décidé d'aller vérifier les rumeurs sur place, d'autant que le rebouteux ne l'avait jamais déçu. Enfin, jusque là. Celui qu'on avait autrefois surnommé Ombre Blanche avait donc préparé son voyage à Valence, affichant une certaine réticence à voyager dans un endroit aussi chaud. La promesse d'un nouveau membre au sein de sa confrérie l'avait convaincu de la nécessité de la chose, et il était arrivé à Valence une semaine plus tôt. Hélas pour le rebouteux, il n'avait pas trouvé de sorcier. Rien, pas même la moindre petite rumeur. Au vu de son apparence, il avait préféré sortir la nuit, mais son échec l'avait poussé à se montrer en plein jour. En y réfléchissant, c'était peut être stupide. Un banshee vêtu d'un manteau noir avec des runes blanches dessinées dessus, et qui cache son visage... Difficile à croire que je sois toujours libre. Mais ces pensées titillaient son orgueil, et il commençait à se dire qu'il ne craignait pas grand chose, au final. Surtout quand on avait son envergure.

Il fixait la bâtisse devant lui depuis dix bonne minutes maintenant, et il se disait qu'il était temps d'aller voir ailleurs. Il se trouvait devant le lieu où, d'après ce qu'on lui avait dit, vivait le Grand Inquisiteur de Valence. Un dénommé Dante Alvaro. Cet homme était un ennemi, et il était bien curieux de voir à quoi ressemblait un de ceux qu'il devrait abattre tôt ou tard. Il s'était posté à l'angle d'une rue pour surveiller l'entrée, mais il n'avait rien vu. D'accord, il avait l'air suspect, mais il supposait que le soleil tapait trop sur les gens, ici. Plus par réflexe que véritable provocation, il glaça le morceau de pierre qu'il touchait avec sa main, pierre qui faisait partit de l'angle d'une maison. Sentir de la glace sous ses doigts lui fit du bien- et réveilla des pulsions enfouies. Ce soir, c'est le tour d'un prêtre.

Il regagna l'auberge minable dans laquelle il avait une chambre. Malgré l'argent que lui rapportaient ses sbires de bas-étages, il avait assez de jugeote pour ne pas faire étalage de sa richesse en territoire ennemi. Il attendit patiemment que tombe la nuit, jouant distraitement avec le cinquedea. Lorsqu'il jugea l'heure venue, il sortit et arpenta les rues de Valence. Il avait repéré un prêcheur au coin d'une ruelle. Celui-ci ferait l'affaire. Il retrouva son prêcheur chrétien, qui clamait la bonne parole dans une ruelle mal-famée. L'homme était pauvre, d'après les guenilles qu'il avait sur le dos, et, à priori, il était sur le point de regagner son foyer. Merridian- alors redevenu Coeur de Glace- le suivit en attendant le moment propice. Le prêcheur s'engagea dans une ruelle déserte. Merridian l'interpella.

- He bien cher ami, vous semblez bien pressé.

- Que... Qui êtes vous ?


Merridian s'approcha du prêcheur et enleva son capuchon, dévoilant sa peau et ses cheveux blancs, ainsi que ses yeux rouges. La terreur qu'il lut dans le regard du prêcheur le fit sourire. Ces hommes sont tous des fous.

- Créature de l'enfer ! Suppôt des abysses ! Vomissure du démon !


- Allons, allons. Ne vous affolez pas pour rien. Tout n'est pas perdu, vous pouvez encore vous enfuir. Peut-être même arriverez vous à me distancer. Mais, honnêtement, j'en doute.

Malgré ses encouragements, le prêcheur de bougea pas. Il allait parler à nouveau, mais Merridian s'était trop avancé, et posa un doigts sur ses lèvres, les lui glaçant. Prit de panique, l'homme tomba à genoux, en gémissant. Pourtant, Merridian l'avait prévenu. Il lui avait laissé une chance. Pourquoi ces gens là ne prenaient jamais la peine de sauver leur peau ? La peur ? Il haussa les épaules et se pencha sur le prêcheur. Il passa une main sur son omoplate gauche et glissa l'autre sur la poitrine du prêcheur. Merridian déchaîna alors son pouvoir de gel. Il aurait voulut trouver une meilleure proie, mais cela aurait été trop risqué. Voilà pour toi, Dante Alvaro. Un petit cadeau d'un sorcier. Et maintenant, me trouveras tu , Inquisiteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Grand Inquisiteur de Valence
Grand Inquisiteur de Valence
avatar


Messages : 32
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 23
Localisation : Ne te retourne pas, je te suis ...

Feuille de personnage
Age du Personnage: 19ans
Race: Executeur
Royaume: Empire Hispanique

MessageSujet: Re: Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]   Dim 26 Aoû - 17:14

Hors RP:
 

La journée s’annonçait des plus ensoleillée, le soleil s’étendant déjà depuis l’apogée, brillait jusqu’au carreau de ma fenêtre entrouverte, donnant sur une rue peu fréquentée par les villageois. J’étais déjà debout depuis fort longtemps, en fait, je ne m’étais même pas couché une seul fois, pris dans mes papiers à perte de vue, coincé avec l’homme qui me servait de bras droit. Je ne pouvais point sortir, je me sentais légèrement surveillé, il était vrai que la guerre entre sorciers et inquisiteurs était toujours d’une grande actualité, cependant, j’aurais souhaité pouvoir me détendre ne serais-ce qu’un instant, après tout, c’était encore le calme plat dans les environs. Après le calme, la tempête, n’est-ce pas ? De toute façon, jamais il ne se passait un moment sans que je sois obligé de me déplacer pour x ou y raisons, et ce magnifique jour de soleil n’allait sûrement pas différencier des autres. En effet, je pressentis une certaine chose qui me força à regarder à travers les petits carreaux qui me servaient de fenêtre. Un homme à l’allure étrange était posté à l’entrée, semblant attendre quelqu’un ou quelque chose. Fronçant les sourcils, je dus néanmoins retourner avec mes sous-fifres discuter de la suite, dont le prochain endroit où je devrais certainement me rendre.

Lorsque la nuit fit son apparition, poussant le soleil pour y placer la lune, je me vêtis d’un simple pantalon de lin noir et d’une chemise de la même texture, mais blanche. Mes petites sandalettes claquaient silencieusement sur les belles dalles délimitant les ruelles endormit : plus personne, ou presque, ne faisait acte de présence, tous dans leur petite maison pour partager un petit repas bien mérité. J’inspirai un bon coup l’air légèrement plus frais que la journée, appréciant une petite ballade, ou devrais-je dire vadrouille, à la recherche du mystérieux homme que j’avais aperçu plus tôt dans la journée. Plus j’avançai, plus je me demandai si j’avais rêvé de cette personne, partagé entre l’envie de rentrer et celle de me balader encore un peu, je dus rapidement me rependre, observant celui que je recherchai quelques secondes plus tôt. Je n’avais encore point vu qui il suivait, me postant simplement contre la pierre sèche qui soutenait une bâtisse, j’observai silencieusement ce qui se passait, ne ratant pas une miette. Un sorcier, n’est-il pas ? Que faisait-il ici, dans la gueule du loup ? N’était-il pas au courant de notre alignement ? Pauvre petite brebis abandonnée, j’allais me régaler ce soir.

« Buenas noches señor ! » dis-je pour commencer, d’un ton neutre, légèrement penché sur l’aiguë et l’excitation. « Vous, vous amusez bien ? Je suppose que oui. Oh, veuillez m’excuser, j’en oublie les bonnes manières ! Je m’appelle Dante, Dante Alvaro, pour vous servir señor … ? » Oui, un sorcier certes, mais les bonnes manières étaient tout de même primordiale avant de commencer toutes festivités. Posté contre le mur, je finis par bouger, m’approchant d’un pas tranquille jusqu’au glaçon que je fis fondre par la chaleur qui s’émanait de mes mains. Lorsque celui-ci reprit ses esprits, il prit la fuite sans même un petit merci. « Il n'y a pas de quoi ~ » glissai-je d’un ton amusé avant de refaire face à mon petit jouet du moment. « Par quoi commencerons-nous ? » déclarai-je tout en prenant appui pour une moindre attaque possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merridian
Grand Sorcier de Londres
avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Age du Personnage:
Race:
Royaume:

MessageSujet: Re: Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]   Lun 27 Aoû - 17:48

[ Hors RP : ne t'en fais pas, franchement pour quelqu'un qui a fait une soirée peu avant je dit chapeau... moi je suis même pas capable de bancher mon ordinateur ^^]


-Vous, vous amusez bien ? Je suppose que oui. Oh, veuillez m’excuser, j’en oublie les bonnes manières ! Je m’appelle Dante, Dante Alvaro, pour vous servir señor … ?


Lorsqu'il entendit la voix, Merridian eut un léger sursaut de surprise. Dante Alvaro ? Déjà ? L'Inquisiteur était plus malin que ce qu'il avait pensé. Tant mieux. Il ne supportait pas de devoir faire face à des moins que rien. Il lui fallait un adversaire à sa hauteur. A voir la manière dont l'autre se tenait, dont il le regardait, Merridian su que cet homme serait parfait pour le rôle. Et il appéciait ses bonnes manières. Il s'inclina légèrement, une main sur le ventre, l'autre derrière le dos.

- Lord Merridian Iso Istennjärvis, bien que je me sois octroyé le titre de Lord sans l'avis de quiconque. Grand Sorcier de Londres.

Il regarda avec un air amusé Dante libérer le prêcheur de la glace dans laquelle il était emprisonné. L'homme, mort de peur, détala sans demander son reste.

- Il n'y a pas de quoi ~

Cet homme avait l'air intelligent. Pourquoi se fatiguait-il à sauver des gens qui de toutes façons ne le remercierais pas ? C'était tout le problème des inquisiteurs. Toujours à protéger leurs ouailles, pour un oui ou pour un non, et sans jamais attendre de remerciement.

- Par quoi commencerons-nous ?

- He bien, pour ma part je commencerais par des remerciements. Voyez vous, j'étais à la recherche d'un sorcier vivant à Valence. Mais vu la vitesse à laquelle vous m'avez trouvé, j'imagine qu'aucun d'entre eux ne peut vivre longtemps sans que vous ne le trouviez. Vous m'avez épargné quelques jours de recherche futiles, sachez le.

Merridian releva la tête et apprécia la fraicheur de la nuit. Il ferma un instant les yeux et sentit le calme l'envahir. S'il voulait battre l'inquisiteur, il allait avoir besoin de tous ses moyens. Son attention revint toute entière à son adversaire. Il laissa glisser le manteau à ses pieds, dévoilant une tunique sans manche noire ainsi que les quelques tatouages sur ses bras. Son pouvoir de gel lui serait inutile. D'abord, il lui faudrait toucher l'inquisiteur. Ensuite, d'après ce qu'il avait vu, son adversaire pouvait défaire le-dit sort. Dommage, c'était celui qu'il maîtrisait le mieux. La ruelle était étroite, et risquait de gêner ses mouvements. Elle risquait aussi de gêner ceux de Dante.

- J'imagine que vous nous allons nous entretuer. Vous ne pouvez pas laisser un sorcier rôder dans votre ville, et moi je ne peux décemment croiser le Grand Inquisiteur de Valence sans chercher à le tuer.


Merridian rassembla son pouvoir et créa une illusion. En quelques secondes, la ruelle se transforma en une grande pleine verte. Avec un peu de chance, Dante ne serait pas capable de percevoir les limites de la ruelle, et serait gêné par les murs. Tandis que lui, il avait conscience de l'espace réel de l'endroit dans lequel ils se trouvaient. Ce serait peut-être un avantage. Sa main gauche dégaina doucement la rapière à sa hanche. Il pointa la lame sur l'inquisiteur.

- J'imagine que nous en sommes là. A moins que vous n'ayez une meilleure solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Grand Inquisiteur de Valence
Grand Inquisiteur de Valence
avatar


Messages : 32
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 23
Localisation : Ne te retourne pas, je te suis ...

Feuille de personnage
Age du Personnage: 19ans
Race: Executeur
Royaume: Empire Hispanique

MessageSujet: Re: Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]   Dim 2 Sep - 19:33

Ma bouche s’étira par le biais d’un seul est unique mot. Telle une arme, la balle venait de sortir de mon fusil, à l’occurrence, mon sourire à la nuance sadique, limite effrayante, même si je me doutais bien qu’au final, je ne faisais pas peur à ma future proie, elle était bien trop coriace pour en avoir la chair de poule. Une proie à ma hauteur, ce n’était pas trop tôt, je savais bien que cet homme, que j’avais auparavant aperçu au coin de ma petite rue était un individu plus que louche. J’étais plutôt bon pour deviner ce genre de chose, comme une sorte de troisième sens en faite. Après tout, je chassais des sorciers depuis fort longtemps à présent, du moins, juste assez pour pouvoir avoir une armée à mes côtés. Être démoniaque, magicien de pacotille. Je n’allais pas le laisser sans y avoir inscrit ma marque de passage, le sang allait gicler, il se mêlera au mien, donnant une exquise senteur qui me fera d’autant plus monter l’adrénaline. « Je suis fort ravi de vous avoir épargné de telles futilités. Mais toutefois, avant que nous commencions, je vous prierai de ne plus jouer les voyeurs, posté en bas de ma bâtisse, cela fait drôle impression, vous savez. ». Les choses mises aux clairs, je me postai droit devant lui, le dos non loin du mur, l’observant attentivement dans ses moindres mouvements, à la recherche du signale de départ.

Je vis alors sous mes yeux une sorte de téléportation où je ne sais pas quoi qui m’emporta enfin nous emporta dans une grande prairie, là où l’air devrait normalement souffler doucement. Mais aucun de mes courts cheveux noirs ne semblait vouloir s’envoler. Donc toujours droit comme un i, je me mis à analyser discrètement les alentours, recherchant d’autres indices pendant que lui dégainait déjà l’objet coupant qui viendra chatouiller mon beau corps de sa lame délicieusement tranchante. Je réfléchissais, toujours avec ce fameux sourire, ne bougeant pas d’un muscle, aussi calme que dans mon bain froid. Et plus j’utilisais mon cerveau plus je fus poussé à reculer de quelques pas jusqu’à heurter doucement une sorte de paroi invisible : nous n’avions pas bougé de la petite ruelle. C’était tout de même bien penser tout cela, être conscient de l’état des lieux contrairement à l’adversaire. « Ingénieux » fut le seul mot qui traversa mon esprit pendant que ma main se glissait jusqu’à mon fourreau de cuir, libérant ainsi un katana bien tranchant, lustré le matin même. Un petit bijou exporté il y a peu, d’un pays lointain, point encore baptisé par le sang d’un sorcier. « Il est l’heure de baptiser mon nouveau jouet ~ ». Je connaissais la moindre parcelle de ma ville, jusqu’au centimètre près, rien ne m’était impossible : j’avais l’avantage du lieu. Cependant, le jeu venait juste de commencer, et beaucoup de choses surprenantes allaient me faire bouillir le sang. Alors, sans même attendre, je décidai ainsi de commencer la partie, libérant des flammes bouillantes, créant ainsi une petite diversion afin de lui assimiler rapidement et proprement, une petite coupure au bras qui tient fermement son arme, non loin de l’un de ses tatouages. Atterrissant ensuite un peu plus loin derrière lui, le forçant à se retourner s’il voulait continuer le jeu dangereux. « Que les festivités commencent ~ » dis-je en léchant le sang recouvrant la lame polie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merridian
Grand Sorcier de Londres
avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Age du Personnage:
Race:
Royaume:

MessageSujet: Re: Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]   Mar 4 Sep - 18:03

Merridian eut un mouvement de recul lorsqu'il vit les flammes arriver vers lui. Baissant légèrement sa garde, il ne sentit pas son adversaire venir, et vit du sang recouvrir sa main. La coupure lui fit le même effet que le froid de Finlande, quand le blizzard et la neige cisaillaient son corps. Il se retourna afin de faire de nouveau face à Dante.
A priori, l'Inquisiteur avait découvert son petit subterfuge. Son plan avait en parti fonctionné: au début, Dante, déboussolé, avait reculé. Mais son illusion avait été victime de son succès; son adversaire avait heurté un mur, et avait compris le pot au rose. Il connaissait sa ville, apparemment. Suffisamment pour que l'illusion ne soit plus handicapante. Et maintenant, il devait connaître son pouvoir, et aucune de ses petites machinations n'aurait d'effet. Il agita deux doigts et dissipa l'enchantement, rendant son apparence à la ruelle. Il utiliserait peut-être d'autres illusions plus tard, mais pour le moment, il devait s'occuper du corps à corps.
Le Sorcier de Londres jaugea rapidement Dante. La lame que détenait l'Inquisiteur était fine. Et c'était embêtant. Face à une brute, la rapière de Merridian concordait avec sa rapidité et son agilité naturelle et lui permettait de venir à bout d'un tel adversaire sans même que les lames ne s'entrechoquent. En revanche, faire face à une homme aussi rapide et agile que lui posait problème. Il n'avait jusque là basé sa défense sur l'esquive, et il ne doutait pas que la lame Dante saurait trouver son chemin à travers sa garde. Mais il n'était plus temps de réfléchir.
Merridian attaqua en force. Il porta des bottes rapides à Dante, sans lui laisser le temps de se reprendre, frappant avec le plus de force dont il était capable. Le but était de faire croire à l'Inquisiteur qu'il n'était qu'une brute épaisse. Il espérait que, acculé, Dante finirait par riposter sans se rétablir. Merridian attendait la contre-attaque de pied ferme. Dès que son adversaire ferait mine de riposter, il ferait semblant de frapper, arrêterait son coup et, en esquivant la lame étrange que maniait l'inquisiteur, trouverait probablement une faille dans sa défense. Oui, décidément le combat lui plaisait. Il fallait qu'il fasse attention, cependant. Ne pas s'emporter, ne pas faire un excès d'orgueil. Car ce coup ci, ça pourrait lui être fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Grand Inquisiteur de Valence
Grand Inquisiteur de Valence
avatar


Messages : 32
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 23
Localisation : Ne te retourne pas, je te suis ...

Feuille de personnage
Age du Personnage: 19ans
Race: Executeur
Royaume: Empire Hispanique

MessageSujet: Re: Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]   Jeu 6 Sep - 17:34

Cela faisait fort longtemps que je n’avais pas ressenti de pareilles pulsations meurtrières. Après tout, je me trouvais en face d’un grand sorcier, le jeu changeait donc ses règles, et l’envie de tuer se faisait encore plus grande. Mis à part mon sourire trop étiré, je restai relativement calme face à mon adversaire, garder mon sang-froid étant l’une de mes qualités liées à ma race d’exécuteur. Je devais propager la parole de Dieu, encore et toujours, alors voir un intrus dans ma ville me semblait fort humiliant. Si l’un de mes semblables entendait pareille chose, je serais certain d’attirer les moqueries en particulier si du sang frais ne venait couvrir ma lame toute neuve. Heureusement, à présent que son sang avait teint mon katana de sa couleur vive, je pouvais aisément utiliser cette odeur pour le retrouver, alors même si mon travail n’était pas tout à fait terminé, je pourrais l’achever tranquillement plus tard, et ainsi, passer pour un bon élève aux yeux de tous. Ah, et une petite précision, cette petite lame qui est plutôt pitoyable face à la rapière de mon adversaire, ne doit en aucun cas être sous-estimé. En effet, ma vitesse et mon agilité étant accrues, je peux ainsi être soulagé d’un poids qui pourrait justement me perturber dans mes gestes. C’était pour cela que je l’avais choisi en cette belle nuit que je fus heureux de retrouver une fois l’illusion rompue. La lune apparaissait peu à peu dans un coin de toiture, comme si elle voulait admirer le spectacle. Comme si Dieu voulait m’accompagner dans mes gestes. Je dus néanmoins redresser ma tête pour esquiver les gestes brutaux de mon adversaire, braquant mon épée comme bouclier au cas où celle-ci serait nécessaire par la suite. Était-il idiot ou avait-il un plan ? Car pour moi, agir de cette façon était la plus pitoyable que j’avais jamais vu. Même un tout nouveau sorcier ne réagissait point de cette façon. Conclusion : une idée lui avait traversé l’esprit, et je devais donc me méfier, agir avec prudence.

Ses coups rapides me coupaient tout de même le souffle, mais, approchant d’un mur voisin, je compris presque aussitôt qu’il souhaitait me coincer, ou du moins, quelque chose comme cela. Déjà que l’espace où nous combattions était restreint, cette idée en était que plus machiavélique. Je fus forcé de bloquer quelques secondes sa rapière contre mon épée pour exécuter un salto arrière sans encombre pour ensuite, prendre appui contre le mur proche et tournoyer au-dessus de lui. Me retrouvant derrière lui, j’examinai rapidement l’état de mon arme légèrement abîmé suite à ce blocage. « Elle était toute neuve … » dis-je sur un ton ironique. C’était tout de même dommage, elle avait mis si longtemps à arriver, et la voilà condamnée à partir chez le forgeron du coin. Haussant les épaules, je reportai mon attention sur mon adversaire, et sans crier garde, je me jetai sur lui avec une grande rapidité, les ongles en diamants allaient prendre le relais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merridian
Grand Sorcier de Londres
avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Age du Personnage:
Race:
Royaume:

MessageSujet: Re: Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]   Mar 11 Sep - 18:55

[Désolé pour le retard :-s je suis en déménagement depuis une semaine et demi, et comme je loge chez un pote j'ai pas de véritable connexion ]

Alors qu'il l'avait enfin acculé, Dante prit appuie sur un mur et s'envola par dessus sa tête. Par tous les dieux de tous les enfers, comment un homme pouvait être aussi agile ? Dans tous les cas, ses assauts de forcené n'avaient peut-être pas eu le résultat escompté, mais il savait que la lame de son adversaire ne s'en était pas tirée indemne. Quelle chance ! Il avait craint que ce soit sa propre rapière qui casse en premier. L'Inquisiteur était derrière lui maintenant, aussi se retourna t-il rapidement. Dante avait apparemment laissé sa lame de côté et se ruait sur lui, les mains tendus en avant. Était-il fou ? Espérait-il vraiment pouvoir le battre sans arme ?
Avec un demi sourire, Merridian se jeta à la rencontre du Grand Inquisiteur, la lame tendue vers son ventre. Plongeant sur le côté, il sentit qu'il touchait sa cible et... Qu'est ce que c'était que ça ? Après avoir roulé et s'être relevé, Merridian porta une main à son visage. Du sang ? Un éclat sur les mains de Dante attira son attention. De minuscules lames ? Non, c'était autre chose. Encré dans la chair. Des ongles. Des ongles en diamant. Il en avait déjà entendu parler. Jamais vu. Le Sorcier tenta tant bien que mal de bloquer les assauts de son adversaire, hélas, la situation s'annonçait mauvaise. L'Inquisiteur avait une portée trop courte, était trop proche de lui. La lame de la rapière, bien que petite, n'était pas faite pour un tel corps à corps. Merridian bougeait son épée dans tous les sens, mais elle le gênait plus qu'autre chose, et sa garde laissa passer plusieurs coups. Bientôt, sa tunique fut déchirée en plusieurs endroits, et son corps ruisselait de sang.
Il n'avait pas le dessus. Ça n'était encore jamais arrivé. Pour la première fois de sa vie, Merridian luttait de toutes ses forces contre un adversaire. Jamais il n'avait autant saigné. Jamais il n'avait été autant poussé à bout. Et cette pensée... cette pensée... qu'il soit plus faible, qu'il ne soit pas de taille... cette pensée remplissait son cœur de haine. Lui, battu par un Inquisiteur ? Lui, Merridian Iso Istennjärvis, l'une des créature les plus résistante sur cette terre, allait perdre ? Absurde. Incohérent. Il avait monté une Confrérie à lui tout seul, et n'avait même pas eu besoin, pour le moment, de rencontrer un autre Grand Sorcier. Il se suffisait à lui-même. Et le monde lui appartenait.
Alors qu'il bloquait un coup avec la rapière, il dégagea sa main droite et enfonça ses griffes dans le flanc de son adversaire.

- Une bien étrange manière de se battre.

Il regarda les griffes au bout de ses doigts et lécha les quelques gouttes de sang qui s'y trouvaient.

- Il s'avère que moi aussi, en fait, j'ai quelques atouts cachés. Quelques griffes. Comment vous trouvez ça ?

Oui, lui aussi avait encore quelques atouts. Ses illusions pourraient toujours servir. Et il avait encore son contrôle du sang. Avec tout celui qu'il était en train de perdre, il avait une arme très efficace à portée de main. Perdre ? Lui ? Il eut un petit ricanement à cette pensée. Tout simplement impossible. Retrouvant toute sa confiance en lui, Merridian se rua sur son adversaire, toutes griffe et épée dehors et... glissa. Une pierre mouillée. Elle lui fit perdre l'équilibre. Sa rapière vola quelque part sur sa gauche tandis que sa tête heurtait violemment le sol. Il tenta de se relever, mais il sentit du sang couler le long de son visage. Des lumières dansaient sur ses yeux, et le monde tournait autour de lui. Il se sentit sombrer dans l'inconscience. Allait-il mourir ainsi, à la merci de Dante Alvaro, Grand Inquisiteur de Valence ? Il ne pouvait pas croire cela. Non...cela ne se pouvait pas. Il ne...perdrait...pas...Son corps finit par lâcher, et l'obscurité envahit son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Grand Inquisiteur de Valence
Grand Inquisiteur de Valence
avatar


Messages : 32
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 23
Localisation : Ne te retourne pas, je te suis ...

Feuille de personnage
Age du Personnage: 19ans
Race: Executeur
Royaume: Empire Hispanique

MessageSujet: Re: Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]   Mer 12 Sep - 14:15

Hors RP:
 

Mes petits ongles en diamants eurent l’effet que j’attendais : mon adversaire fut surpris par la situation qui se renversait, étonné parce qu’il était aveugle. Mes déplacements rapides, mes ongles légèrement courts n’aidaient pas à comprendre sur le coup. Il lui fallut une dizaine de secondes pour enfin avoir une révélation. Le combat se tournait donc en ma faveur, chacune de mes attaques à bout portantes semblait le rendre mal à l’aise, car après tout, son arme n’était certainement pas faite pour le corps à corps, et mes coups accélérés et souples empêchaient toute riposte. Le sang tachait peu à peu le sol si terne d’autrefois, l’odeur s’effaça néanmoins peu à peu, car le ciel se mit à pleurer. Étonné, je fus obligé de baisser ma garde, mon attention tournée vers ce qu’il se passe au-delà des nuages. Pourquoi ? Alors que le ciel était si beau en cette journée passée ? Pourquoi alors qu’aucun nuage n’avait montré son bout du nez ? J’avais été peut-être trop absorbé dans le combat pour remarquer le vent qui venait de tourner brutalement. Néanmoins, ce n’était encore que de frêles petites gouttes, mais ces frêles choses eurent comme effet d’affaiblir ma défense et de perdre mon sang qui était resté jusqu’ici bien au chaud dans mes précieuses veines. Le sang dégoulina chaudement sur la pierre froide et mouillée. Ma main se porta jusqu’à la blessure, je fis une très vite analyse de la situation qui me porta à croire que j’avais encore des chances de m’en sortir.

La douleur était toutefois cuisante, dieu sait quel organe avait été touché, ou quelle veine avait été atteinte : j’étais certain de devoir rester coulé au lit pendant un petit moment. Au moins, j’avais encore assez de force pour continuer le combat, repositionnant mes bras et mes griffes ressorties en avant pour me parer à l’attaque brutale suivante, je le vus glisser pitoyablement et se ramasser comme une merde sur le sol. Un rire sadique s’éleva dans les airs, victorieux, je m’avançais jusqu’au corps qui ne bougeait plus d’un centimètre : il n’en était pas pour autant mort. Il pleuvait davantage. Inquiet par les caprices de Dieu, je m’éloignai légèrement du corps gisant dans sa propre flaque de sang et me mit à réfléchir, comme si subitement, une source d’intelligence me frappait l’esprit et m’obligeait à laisser de côté mes envies meurtrières.

Je m’étais bien amusé durant ce court combat, l’adrénaline dans mon sang s’estompait peu à peu, il fallait bien dire que tuer un grand sorcier maintenant était le futur trop en avance. Il était certain que les Inquisiteurs gagneraient cette grande guerre. Alors, pourquoi ne pas attendre ? Et remettre à plus tard ce meurtre ? Décidé, je ramenai le corps jusqu’à mes appartements pour ensuite trouver un navire pour le ramener chez lui. J’étais certain d’être des plus détestés au sein de sa confrérie, déjà que je n’avais pas une bonne réputation, celle-ci se tachait de rouge, le sang de leur chef ! Je déposai un dernier mot, écrit sur une lettre fine qui disait à peu près ceci : « Pour cette fois-ci, je vous le rends. Mais méfiez-vous du grand méchant loup, la prochaine fois sera sa dernière ~ Signé : Dante Alvaro».

Assis derrière mon semblant de bureau, un bandage recouvrant ma blessure, je riais à gorge déployée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Me trouveras-tu, Inquisiteur ? [RP Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Post-Tenebras RPG ::  ♦ Royaumes Pro-Inquisiteurs ♦ :: • Empire Hispanique •
 :: Valence
-